Quelle est la tendance immobilière à Nantes ?

Depuis la crise sanitaire, on constate un changement dans les manières d’habiter. D’abord, les travailleurs ont davantage recours au télétravail. De plus, beaucoup de personnes ont pris le temps de réfléchir durant le confinement et ont remis en question leur mode de vie. Ainsi, la tendance du marché de l’immobilier nantais, comme dans presque toute la France, tend en majorité vers la grande superficie intérieure et extérieure et vers l’éloignement des centres-ville et des métropoles. Les prix immobiliers évoluent donc en fonction des zones géographiques et des types de biens. Analysons cela ensemble.

Comment évolue le prix du marché de l’immobilier sur Nantes ?

Même si une tendance générale se dessine, nous remarquons des différences entre les achats et les locations, ainsi qu’entre les maisons et les appartements.

Achat maison

Les maisons à Nantes sont des biens très prisés par les particuliers. En ce qui concerne les résidences principales, les acquéreurs à Nantes recherchent en priorité une maison spacieuse avec plusieurs pièces : les prix sont par conséquent élevés. D’autant que le marché est saturé. Il y a très peu d’offres sur ce type de bien. Thomas Lefebvre, directeur scientifique de Meilleurs Agents indique qu’« en un an, le prix au mètre carré a augmenté deux fois plus vite (+ 6,2%) que celui des appartements (+ 3,3%) ». Le prix de vente d’une maison de 200 mètres carrés est estimé en général à plus d’un million d’euros.

Achat appartement

Les achats d’appartements continuent d’augmenter, même si ce n’est pas autant qu’avant le Covid. À Nantes, le prix d’achat d’un appartement de plusieurs pièces est d’environ 800 000€. Toutefois, on remarque depuis cet été une baisse des prix et un délai allongé pour vendre son bien dans le centre-ville par rapport à la périphérie. Cela est dû à la volonté pour les acquéreurs d’acheter dans un endroit plus calme, mais aussi aux taux de crédit qui sont au plus bas.

Location maison

Les maisons en location sont rares à Nantes, on peut même parler de réelle pénurie. Les familles avec plusieurs enfants, par exemple, ont ainsi deux possibilités. La première est de persévérer longuement dans la recherche pour des loyers très chers. La deuxième est de s’éloigner du centre, voire de la ville elle-même. Une maison à louer coûte en moyenne 17.09 € du m².

Location appartement

Nantes est 6e du classement des grandes villes étudiantes. Les investissements progressent constamment pour proposer un logement aux jeunes en formation ou qui entrent dans le monde du travail. Malgré cela, ceux-ci ne suivent pas encore assez la demande. Ainsi, si vous souhaitez louer un appartement à Nantes, il faut vous armer de patience et d’un bon dossier, surtout pour plusieurs pièces. Le prix médian est de 13.71 euros le mètre carré.

À l’instar des achats et des maisons, le nombre de pièces est considéré comme un élément important. Si les T1 ou les studios se louaient très bien auparavant, ce sont désormais les T2 ou les T3 qui sont les plus populaires. Les étudiants ou les actifs doivent davantage travailler à distance d’où la nécessité d’un plus grand espace.

La période de confinement a fait évoluer les comportements d’achat

Le recours généralisé au télétravail durant les périodes de confinement a amené les travailleurs à vouloir améliorer la qualité de vie dans leur logement. Ainsi, posséder une pièce pour aménager un bureau, profiter de plus d’espace pour que les membres de la famille n’empiètent pas les uns sur les autres, bénéficier d’un extérieur pour se ressourcer, etc. sont autant de critères indispensables.

Depuis la pandémie, les habitations sont devenues des refuges. La volonté d’acheter un bien s’est renforcée et a été facilitée par un élargissement de l’accès au crédit. Cependant, les conditions de solvabilité et d’emploi restent un frein en période de crise pour un grand pan de la population.

Ajoutons que de nombreux foyers ont repensé leurs manières de vivre en établissant des priorités. Cela se traduit pour certains par un changement de région afin de s’épanouir dans un cadre de vie moins stressant et pollué, ou bien encore par un retour vers la famille et donc vers des territoires plus éloignés des grandes villes.

L’extérieur de plus en plus prisé par les Nantais

Autre effet du Covid : le souhait de disposer d’un extérieur. Comme on reste plus longtemps à l’intérieur, il est nécessaire de pouvoir se ressourcer et de prendre l’air sans risque. Un jardin, un balcon ou une terrasse s’avèrent donc des critères importants aux yeux des acheteurs. Ces aspects sont de ce fait davantage mis en avant dans les annonces et ils entraînent une hausse des prix.

Les quartiers les plus prisés de Nantes

Malgré une attirance plus marquée pour les campagnes et les zones périurbaines, le centre-ville reste attrayant pour les étudiants et les jeunes actifs. C’est également ici que l’on trouve le plus de locations saisonnières pour les touristes. Il en est de même pour les quartiers Saint-Pasquier et Saint-Félix, proches du centre.

L’île de Nantes, ou île Beaulieu ainsi que les alentours de l’Erdre sont des quartiers qui séduisent aussi plus particulièrement les étudiants et les jeunes grâce à leur dynamisme culturel. De plus, ces deux zones sont en plein développement et offrent donc de grandes opportunités.

La périphérie de Nantes de plus en plus convoitée

Toutefois, c’est davantage la périphérie de Nantes, voire les villes adjacentes qui intéressent le plus les familles et les primo-accédants. Les prix immobiliers sont moins élevés qu’à Nantes, la nature est plus présente, mais il est toujours possible de se rendre facilement en ville au besoin. Les Sorinières, Le Bignon, Seneston, etc. sont autant de petites villes qui allient le charme de la campagne et la proximité des activités économiques.

L’achat de résidences secondaires en augmentation 

La Loire-Atlantique et les alentours de Nantes ont de réels atouts : proximité de la côte atlantique, de la Vendée et de Paris en TGV. Les habitants des métropoles peuvent par conséquent se reposer dans un cadre plus agréable assez rapidement.

L’achat de résidences secondaires se double bien souvent d’un investissement locatif. Les acheteurs louent effectivement leur bien à des touristes lorsqu’ils n’en profitent pas eux-mêmes, ce qui leur permet de financer leur achat et d’apporter un revenu supplémentaire.

Comment choisir son agence immobilière pour investir à Nantes ?

À Nantes, que vous souhaitiez acheter, louer, obtenir une estimation immobilière ou bien même connaître le prix de l’immobilier d’un type de bien dans un secteur donné, faites appel à une agence implantée sur le territoire. Les agents doivent en effet avoir un réseau très développé pour trouver la perle rare. En outre, les experts immobiliers sont tenus de percevoir parfaitement les tendances immobilières en France, en Loire-Atlantique et à Nantes et ses environs. Enfin, toute l’équipe doit être formée et intervenir de façon professionnelle. Une bonne compréhension des besoins, une réponse adaptée à toutes les questions et une action permanente sur le terrain sont des éléments indispensables. C’est d’ailleurs ce que nous vous offrons au Bien Unique. N’hésitez donc pas à nous contacter pour tout renseignement.

Articles Similaires

Comment bien choisir son expert immobilier à Nantes ?

Vous avez besoin de l’expertise immobilière de votre bien à Nantes ? Il vous faudra alors...

continuer la lecture

Taux de crédit immobilier à Nantes : le baromètre

Pour tout projet d’achat immobilier, la négociation d’un prêt immobilier auprès des banques...

continuer la lecture

Tout savoir sur l’assurance emprunteur :

Lorsque vous souscrivez un crédit immobilier, il y a une étape clé à ne pas sous estimer :...

continuer la lecture